Avertissement: Les informations sur ce site sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Référez-vous obligatoirement à votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit (1h40) ▶ Comment guérir naturellement?

La névrose est une pathologie qui entraîne des troubles de la personnalité. Elle n’est toutefois pas considérée comme grave et les troubles comportementaux associés, sont souvent mineurs.

Comment guérir une névrose ?

Qu’est-ce qu’une névrose ?

L’origine de la névrose est liée dans la plupart des cas à un traumatisme qui a perturbé par le passé l’état psychologique d’un individu. Le patient est toutefois parfaitement conscient de ces troubles et reste complètement en phase avec sa réalité.

Les troubles psychologiques assimilés à la névrose sont souvent de type affectif. Le sujet a encore une fois conscience du mal être psychologique qui le touche. Cette conscience lui donne la possibilité de trouver la cause de cette souffrance et ainsi de prendre en charge ce mal être plus facilement.

Les différents troubles psychiques

Il existe de nombreux types de névroses :

  • le trouble de panique ;
  • l’anxiété chronique, qui inclut un état anxieux à long terme
  • la névrose d’angoisse, directement ou indirectement liée à l’anxiété aiguë ou chronique
  • la névrose phobique, qui entraîne un mal-être par rapport à une situation ou une phobie
  • la névrose hystérique, liée à un état psychologique et physique hystérique
  • la névrose obsessionnelle

Les causes d’une souffrance psychique

Il n’y a pas qu’un seul type de névrose mais de nombreux paramètres qui peuvent se combiner :

  • La génétique peut jouer un rôle majeur dans une névrose. En effet, certains gènes hérités directement des parents peuvent amener la personne malade à souffrir de troubles psychologiques liés à la névrose. De nombreuses études se sont penchées sur le sujet de l’hérédité et de la génétique dans l’apparition de certains troubles et pathologies.
  • Une déficience des neurotransmetteurs au niveau du cerveau peut aussi déclencher une névrose.
  • Des problèmes liés au développement cérébral ont aussi été associés à cette pathologie. Les parties du cortex cérébral les plus souvent touchées sont l’amygdale, l'hippocampe et le cortex orbitofrontal.
  • L’environnement social et familial du malade peut aussi se révéler négatif et expliquer une névrose. Par exemple, un enfant qui a été exposé à des situations angoissante, de détresse, un abandon de la part des parents, des troubles mentaux, etc.

Qui est touché par la névrose ?

Chaque personne peut être confrontée à une névrose plus ou moins forte. Toutefois, certains individus sont davantage touchés. Car cela dépend de leur histoire personnelle, de leur personnalité, etc.

Les symptômes et traitements existants dans le cas de la névrose

De nombreux signes cliniques associés à des symptômes peuvent être signe d’une névrose :

  • Une instabilité émotionnelle : tristesse, honte, panique, solitude, etc.
  • Une perception de son environnement biaisé : remise en cause de sa propre personne, perception de voix, hallucinations, etc.
  • Un comportement compulsif : besoin de se blesser, faire des choses de manière inconsciente, prendre de la drogue, etc.
  • Des relations sociales instables : harceler un membre de son entourage, menace et violence envers son entourage, etc.

Les facteurs de risque

L’état névrotique peut concerner l’ensemble d’entre nous. Toutefois, le risque de développer une névrose est plus élevé chez des personnes angoissées, dépressives ou sujettes au stress

Diagnostiquer et traiter un trouble psychique

Nous vous recommandons de prendre rendez-vous auprès de votre médecin traitant de son si vous constatez chez vous ou un proche des symptômes évocateurs de la maladie. Votre médecin vous orientera ensuite vers des psychologues, psychiatres, etc. Il peut s’ensuivre une psychothérapie de groupe, organisée par des professionnels de santé(psychologues, psychiatre, psychothérapeute, infirmière, etc.).

Dans le cas où les symptômes diagnostiqués sont considérés comme sévères, une hospitalisation peut être demandée dans de rares cas. Enfin, il faut savoir que le traitement médicamenteux est peu envisagé par rapport à ce type de troubles psychologiques. Par ailleurs, il peut être associé à la dépression, à des troubles anxieux ou encore des troubles bipolaires.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Découvrez les 3 piliers utilisés par la médecine douce pour guérir naturellement (2h de vidéos surprenantes).

Lire aussi :

L'article précédent : Comment guérir une maladie auto-immune ?

L'article suivant : Comment se guérir du vertige ?