AVERTISSEMENT: En visitant notre site, vous comprenez que les informations sur ce site sont alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine, ni de guérir, ni de soigner, mais simplement de favoriser un certain bien-être. Référez-vous donc OBLIGATOIREMENT à votre médecin traitant en matière de santé.


Atelier vidéo gratuit ▶ Guérir naturellement ?

La maladie d’Alzheimer serait-elle en passe d’être guérie ?

La question mérite d’être posée.

Un médicament qui a pour objectif de traiter les symptômes de la maladie, considérée comme incurable, amènerait l’espoir de pouvoir soigner les personnes atteintes de cette maladie.

Des recherches récentes réalisées en Grande-Bretagne, montrent, grâce à un médicament nommé donépézil  que l’on peut connecter à nouveau des cellules du cerveau supposées détruites.

Comment guérir la maladie d’Alzheimer ?

Un médicament déjà connu contre l'Alzheimer

Ce médicament bénéficie d’une certaine notoriété.

Il agit comme inhibiteur de la cholinestérase qui sert depuis plusieurs années pour traiter les symptômes considérés comme faibles à modérés dans le cas de cette pathologie.

Ces traitements réduisent l’activité de l’acétylcholinestérase, une enzyme qui engendre la destruction de l’acétylcholine, une substance chimique considérée comme importante en terme d’apprentissage et de mémorisation.

Jusqu’à aujourd’hui, les médecins les prescrivent surtout pour ralentir l’évolution de la maladie.

Toutefois, ce médicament a été testé en Grande-Bretagne, sur une femme âgée de 70 ans qui souffrait de démence modérée.

Son état s’est amélioré grâce au médicament.

Des cellules réactivées

Pour la majorité des études médicales, le donépézil a été donné à des patients qui ont réalisé par la suite des scanners cérébraux.

Les scanners qui ont été effectués par la dame de 70 ans dont nous parlions précédemment donnaient l’impression de montrer des dommages irréparables.

Or, le scanner a prouvé que les cellules censées être mortes ont été réactivées.

En somme, ces cellules étaient seulement en sommeil et ne nécessitaient qu’une “simple ”stimulation” pour être réveillées.

Ainsi, certains médicaments augmentent le nombre de messagers chimiques et stimulent davantage l’activité du cerveau, ce qui explique qu’ils parviennent à ralentir, voir à inverser le processus de destruction de cellules nerveuses inhérentes à la maladie d'Alzheimer.

Il reste désormais trouver les bons récepteurs.

Leur découverte permettrait de confirmer ou d’infirmer la théorie comme quoi ils sont les vecteurs majeurs de la maladie.

Dans tous les cas, et dans l’attente de nouvelles études sur la maladie, l’espoir est donné à toutes les personnes touchées de la maladie d’Alzheimer, qui représentent plus de 800 000 personnes en France.

Maladie d'Alzheimer : un nouvel espoir de guérison ?

Des chercheurs originaires de Grande-Bretagne ont peut-être découvert un nouveau traitement dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Cette atteinte est reliée au dépôt de plaques d’une protéine nommée beta-amyloïde dans l’encéphale.

L’équipe de scientifiques Britanniques a mis au point une substance qui peut fixer la protéine circulant dans le sang, avant que celle-ci ne se stabilise sur des dépôts.

En baissant sa concentration dans le sang, ils sont parvenus à réduire la taille des dépôts en l’espace de quelques semaines.

À l’origine, ces expériences étaient effectuées chez des rongeurs, mais elles amènent beaucoup d’espoir.

Les essais sur l’humain devraient être effectués rapidement.

D’autres maladies, liées à la formation de plaques de protéines bêta-amyloïde, pourraient bénéficier de cette découverte.


Lire aussi :

Comment guérir la maladie de Parkinson ?

Comment guérir la migraine chronique ?