AVERTISSEMENT: En visitant notre site, vous comprenez que les informations sur ce site sont alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine, ni de guérir, ni de soigner, mais simplement de favoriser un certain bien-être. Référez-vous donc OBLIGATOIREMENT à votre médecin traitant en matière de santé.

L’hyperphagie est un trouble alimentaire par lequel la personne malade consomme des aliments de manière excessive sans réellement en éprouver le besoin au niveau énergétique. C’est un trouble qui concerne moins de 5 % de l’humanité. Cet article va aborder en détail ce trouble, ses causes, les symptômes qui se manifestent chez la personne malade et les solutions qui existent pour guérir de cette maladie.

Comment guérir l’hyperphagie ?

L’hyperphagie : définition

L’hyperphagie est un comportement lié à l’alimentation qui découle d’un problème psychique, ce qui a pour conséquence une consommation excessive d’aliments. Il s’agit d’une obsession à absorber, sur un temps très court, une grande quantité d’aliments, ce qui provoque chez la personne atteinte de ce trouble, une distension abdominale.

Attention toutefois à ne pas confondre cette maladie alimentaire avec la boulimie qui entraîne un vomissement par rapport à ce que la personne mange. Dans le cas d’une hyperphagie, le malade qui souffre de ce malaise n’a aucunement envie de vomir.

La conséquence immédiate de ce trouble est une prise de poids importante, qui peut amener la personne à devenir obèse. Les individus hyperphages peuvent subir des crises de manière récurrente. Si une crise a lieu durant le repas, elle est nommée “prandiale”. Après les repas, c’est ce que l’on appelle un mal post-prandial. Le dépistage de ce trouble doit être effectué en se référant aux critères du DSM-IV. Cette maladie touche majoritairement les femmes concernées par un surpoids.

Causes du trouble du comportement alimentaire

Les causes de cette maladie ne sont pas vraiment connues à l’heure actuelle. Toutefois, il semblerait qu’elles soient liées à des troubles psychologique et des régimes amaigrissants excessifs. Le stress, une mauvaise estime de soi contribueraient à renforcer cette souffrance chez les personnes concernées par le trouble. La prise de  médicaments de type neuroleptique chez les individus atteints de psychose peut aussi provoquer de l’hyperphagie. Dans tous les cas, les personnes atteintes de ce trouble sont plongées, pour la plupart, dans un état dépressif ou anxieux. Par rapport aux régimes amincissants pratiqués abusivement, ils entraîneraient chez les personnes fragiles une perte de contrôle au niveau de leur alimentation. Ainsi, les apports nutritifs déclencheraient des comportements alimentaires de type compulsif.

Reconnaissance d’une obsession alimentaire

Manger à longueur de temps en n’éprouvant pratiquement aucun effet de satiété est une alerte à prendre très au sérieux. Ce trouble est associé à une maladie grave qui entraîne des conséquences graves pour la santé de la personne atteinte du trouble (apnée du sommeil, diabète de type II, etc.).

Si en plus des symptômes, l’individu fait des crises plusieurs fois par semaine, il est impératif de consulter un médecin rapidement. Si vous avez connaissance d’une personne éventuellement concernée par une obsession alimentaire dans votre entourage, vous pouvez vous appuyer sur les critères suivants :

  • Quand la quantité de nourriture avalée dépasse très largement et régulièrement une dose normale.
  • La personne subit des pulsions incontrôlables alors qu’elle n’a pas faim.
  • Si la personne malade éprouve un sentiment de culpabilité ou de frustration après le repas sans vomir ou pratiquer une activité physique, en guise de compensation

ATELIER VIDEO GRATUIT: Découvrez les 3 piliers utilisés par la médecine douce pour permettre au corps et à l'esprit de se guérir naturellement (2h de vidéos surprenantes).

Lire aussi :

L'article précédent : Comment guérir l’endométriose ?

L'article suivant : Comment guérir l’hypertension ?