AVERTISSEMENT: En visitant notre site, vous comprenez que les informations sur ce site sont alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine, ni de guérir, ni de soigner, mais simplement de favoriser un certain bien-être. Référez-vous donc OBLIGATOIREMENT à votre médecin traitant en matière de santé.

La goutte touche souvent les personnes surmenées, ou qui mangent de manière excessive. Cette pathologie est une affection liée à une surcharge du corps en acide urique.
Elle se manifeste par des atteintes articulaires inflammatoires, ainsi qu’un fort taux d’acide urique dans le sang. Plusieurs parties du corps sont concernées comme le gros orteil, la zone du coude ou encore les cartilages du pavillon de l’oreille.

guerir-goutte

La crise de goutte est une maladie qui s’installe sournoisement. Les crises sont au premier abord, brèves et localisées, puis persistent de plus en plus longtemps, avec des douleurs ressenties plus fortes, qui finissent par toucher d’autres articulations. Le traitement de la goutte consiste en un traitement prolongé.

Il doit débuter environ un mois après la dernière crise de goutte. Il fonctionne sur la base d’un régime diététique associé à la phytothérapie. Dans les lignes suivantes, nous allons voir quels sont les grands principes de ce régime.

Une règle d’or : consommer moins d'alcool

La première chose à faire, que le patient doit mettre en place, c’est de réduire sa consommation d'alcool de manière générale. En effet, il faut savoir que les produits contenant de l’alcool limitent l'élimination de l'acide urique. Ensuite, le patient doit réduire sa consommation d’aliments contenant beaucoup de purines : viande rouge, le poisson gras, peaux de volaille et poisson, ainsi que tous les fruits de mer.

Il faut également s’assurer qu’aucun souci de santé ne soit lié à la prise de médicaments diurétiques qui font s’élever le taux d'acide urique. Deux types de médicaments sont utilisés.

La première catégorie de médicaments stoppe les douleurs, tel que la colchicine, traitement le plus utilisé dans le cas d’une crise de goutte. Celle-ci est très efficace, mais fait souvent l’objet d’une mauvaise tolérance de la part du corps quand elle est prise à haute doses.

Il faut alors songer à prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou effectuer des infiltrations de cortisone. D’autres médicaments permettent de réduire la production d'acide urique ou aident à son élimination.

Il s’agit de traitements à vie. Dans ce cas, le médecin prescrit ce genre de médicaments seulement après s'être assuré que la crise de goutte n’est pas liée à une insuffisance rénale ou à la prise de médicaments diurétiques. Ces médicaments ne sont pas sans risques pour la santé car ils peuvent entraîner des effets secondaires : l'allopurinol, par exemple, peut induire chez le patient un syndrome gravissime (éruptions cutanées).

Dans la suite de cet article, nous allons nous focaliser sur les traitements naturels existants pour soigner la crise de goutte.

Les tisanes diurétiques pour soigner la goutte

Durant le temps des crises et mêmes quand celles-ci s’arrêtent, les tisanes diurétiques sont très efficaces :

  • Feuilles de frêne 50 g
  • Sommités fleuries
  • De reine-des-prés 50 g
  • Feuilles de cassis 100 g

Ces tisanes seront prises hors repas (1 demi-litre quotidien)

Homéopathie

  • Uricum acidum 7 CH : 10 granules 1 fois par semaine au réveil.
  • Arnica 4 CH : 3 granules au réveil.
  • Ranunculus 4 CH : 3 granules durant le temps de midi.
  • Colchicum 4 CH : 3 granules avant de se coucher.

Plantes en poudre

  • La busserole (feuille) contient des flavonoïdes et des glucosides phénoliques, et permet d’augmenter la diurèse et d’éliminer plus facilement acide urique au niveau des reins
  • Le frêne (feuille) bénéficie des propriétés diurétiques et anti-inflammatoires liées à des composés de type polyphénoliques.

ATELIER VIDEO GRATUIT: Découvrez les 3 piliers utilisés par la médecine douce pour permettre au corps et à l'esprit de se guérir naturellement (2h de vidéos surprenantes).

Lire aussi :

L'article précédent : Comment guérir de la fibromyalgie ?

L'article suivant : Comment guérir de la phobie sociale ?